C’est étrange cette sensation de retrouver un environnement familier ! Tout le monde a déjà ressenti ça, quand on arrive chez les grands parents : l’odeur de la maison, l’ordre des choses, une vue familière qui évoque des souvenirs, le comportement d’un voisin, et une espèce de routine, propre à l’endroit, qui se met en place toute seule.

Et bien, nous ne sommes pas arrivés chez Mamie, et pourtant, en quelques jours, on retrouve ces petits détails qui font qu’on est bien au Japon ! Au-delà de ce qu’on connait tous plus ou moins de ce pays, ou de ce qu’on peut vous transmettre via une photo, il y a aussi tout ce qu’on ressent.  Alors parfois, ces sensations sont subjectives, et je suis sûre que d’autres voyageurs ont d’autres ressentis, mais bon, voilà tout de même quelques « petits riens » parmi d’autres :

Le piou-piou des passages piétons aux feux tricolores (que vous pourrez entendre sur notre clip-karaoké de Hoshino Gen) ! Ce petit son paraît complètement futuriste la première fois, surtout si on est à un gros carrefour avec plein de monde qui traverse, et très vite, ça devient une mélodie presque apaisante ! Guilhem est devenu expert en imitation des différents « piou » en sifflant !

La façon de se déplacer des gens dans les espaces publics : les gares, les rues, etc. . C’est une sensation difficile à décrire… Il y a souvent beaucoup de monde, et pourtant, la circulation est très « smooth » et il n’y a pas beaucoup de bruits (humains). Nous ne nous déplaçons pas comme ça naturellement et il nous faut un peu de temps avant de se remettre dans le bain. Finalement, c’est parfois un exercice de pleine conscience de se balader. Par exemple, à la gare centrale d’Osaka, où il y a un monde FOU, il faut anticiper toutes les trajectoires de toutes les personnes approchant dans un périmètre de moins de cinq mètres, pour, sans un mot, sans même un geste, savoir où passer (sauf quand on se trimbale une valise énorme qui ne se déplace pas de façon aussi « smooth » qu’on le voudrait…).

L’activité à toute heure dans les villes, rythmée par les « combini » et autres magasins ou restau ouverts 24h sur 24. Il n’y a pas de pause, et il y a tout type de personnes à toute heure du jour et de la nuit ! Je crois que je n’ai eu cette sensation d’ininterruption que dans ce pays, surtout que l’atmosphère des rues ne change presque pas, qu’il soit 8h du mat’, 14h ou 23h, on peut toujours sortir en pyjama/chaussons pour s’acheter un café au Family Mart du coin !

Le confort de pouvoir aller aux toilettes n’importe où n’importe quand ! Et oui, c’est un détail, mais qui a son importance ! Les toilettes publiques sont partout, et toujours propres en plus ! Et au pire, il y a toujours les toilettes des combinis, ouvert 24h/24…

Avec tout ça, on reprend notre rythme japonais tranquillement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *